AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ARRIVÉE DU PREMIER ÉVÉNEMENT !
pour plus amples informations dirigez-vous ici ! ♥

Partagez | .
 

 don't resist to me ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gwahag

avatar
★ messagi : 102
★ here since : 19/10/2013


MessageSujet: don't resist to me ♥   Sam 30 Nov - 1:58

Don't resist to me ♥
Wang Jia Shuai & Han Shun Yuan

Il était partant pour faire des soirées films aussi, comme quoi, j’ai cru lui en demander trop et en réalité lui aussi s’emballe, on se ressemble peut-être un peu trop ? On va finir par se bruler ? Moi je veux bien, si ça lui tente, essayer ? ~ En fait, j’espère beaucoup que ça en vienne là, mais je ne préfère pas lui en parler. Au lieu de ça, j’acquiesce. Puis on termine de manger.

Je ne me suis jamais senti aussi mal de toute ma vie, même quand je me prenais des gifles pour les fautes de ma mère, c’est pire que tout d’embrasser par inadvertance une personne qu’on aime beaucoup et qui... n’est pas spécialement de ce bord là. Je suis mort de honte, rouge pivoine, et... il s’accroupi, surement mal à l’aise. Mieux vaut ne pas en reparler. Je l’aide à se relever et il s’agrippe à moi. Ça n’a pas l’air de le perturber. En le regardant bien j’ai l’impression qu’il plisse un peu trop ses yeux, est-ce qu’il vient de faire un malaise ? Je m’inquiète, mais je lui demanderais une fois dans la chambre.

D’ailleurs, on entre enfin et je me prépare une énième fois, faisant sortir Banchou de sa pokeball, vu qu’on va sortir en ville, Mimi, elle, s’amuse sous mon drap que je dois donc refaire avant qu’on ne finisse de ranger et de se préparer pour quitter l’école. Une fois prêt, j’ose lui demander.

« Heu... pour tout à l’heure ça va ? je veux dire, t’avais pas l’air bien, je suis désolé hein... »

Non, menteur, t’es pas désolé du tout... ahm. J’avoue, j’aurais voulu plus, mais ce n’était pas du tout prévu, ni même prémédité à vrai dire, ça s’est fait tout seul comme si le destin l’avait voulu. Je me mords la lèvre et l’embarque dehors histoire qu’on passe à autre chose. Je souris et ne le lâche pas trop, ma main sur son poignet pour ne pas trop l’alerter ni lui ni les autres d’ailleurs.

On est enfin en ville. Je me sens un peu plus libre, mes mains dans les poches je regarde à droite et à gauche, il n’y a rien de nouveau de ce côté là, excepté l’énorme enseigne qui témoigne du nouveau magasin dont venait de me parler Jia Shuai. Je me mords la lèvre et le pousse doucement de l’épaule.

« Je crois qu’on y est ! »

Je le pousse doucement en posant presque mon menton sur son épaule quand on arrive devant la porte. Il n’y a pas besoin d’attendre l’autorisation pour y entrer, mais il y a une personne avant qui bloque l’entrée et comme il y a des barrières, nous devons attendre à notre tour, l’espace de quelques secondes, juste de quoi me faire gagatiser un peu. Je retrouve ensuite mon sérieux une fois à l’intérieur et pose mes yeux un peu partout, notamment sur les nouvelles technologies à disposition, car voyez-vous, ça ne fait pas seulement matériel de musique, mais plutôt... un immense magasin proposant de tout et de rien en lien avec ce qui nous concerne ! Je comprends mieux pourquoi il apprécie sortir, si c’est pour venir ici... enfin, maintenant il aura une raison supplémentaire : moi ! Même si c’est prétentieux, je préfère sortir avec lui plutôt que quelqu’un d’autre, ma cible préféré à qui je demanderais toujours en premier ~ et que je tenterais de soudoyer s’il refuse hm hm ! Je me fais des films, c’est mal...

Je me demande ce qu’il compte s’acheter, moi j’aimerais bien essayer plein de choses, mais si c’est bien et que je ne les prends pas, je vais m’en vouloir et mes pokemons aussi, je fais souvent des frais pour eux... ils sont pourris gâtés et je trouve quand même le moyen de me faire martyriser par eux, il faut vraiment le faire !

« Y’a même des grands écrans ? On a le droit de mettre ça dans les chambres ? Pourquoi c’est vendu ? C’est... énorme quand même et bien pratique pour les jeux et les films... mah, on demandera d’abord si c’est autorisé »

J’en bavais pourtant déjà, mais mon côté raisonnable à parler, je préfère l’écouter pour une fois, que dépenser et ne pas pouvoir utiliser mon bien. Enfin, notre bien, car je le partagerais forcément avec lui. Excepté pour certaines choses, mais ça, c’est plus sur un petit écran que sur un écran qui prend la place d’un meuble ! Je souris d’ailleurs, ça ne m’arrive pas fréquemment, mais je sens que je vais devoir faire attention avec Jia Shuai, je vais avoir chaud bien plus souvent... pour ne pas dire tous les deux jours, et encore c’est... peu dire !

Je traîne dans les rayons et parfois passe ma main dans son dos, il sait ce qu’il veut et moi, je passe et repasse, faisant des tours, juste pour le plaisir de ce contact quand je reviens toujours à son point de départ. J’espère qu’il ne m’en tiendra pas rigueur. Je finis par me poser à côté de lui et observe ce qu’il a dans les mains. Un casque audio.

« Tu écoutes quoi en général ? Tu veux bien me faire partager ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 43
★ here since : 19/10/2013


MessageSujet: Re: don't resist to me ♥   Ven 6 Déc - 20:23

Don't Resist to me ♥
ShunYuan & Jia Shuai

Il veut prendre le temps de repasser par notre chambre, je ne proteste pas et le suis . Il a remarqué quelque chose je le sens bien et je ne me trompe pas quand il me fait une remarque. Il a l'air embarrassé alors je me contente de secouer la tête en gardant les yeux baissés. Les formes sont les choses qui se dessinent en premier puis vient ensuite les différences de lumière et au final les couleurs et teintes. Ma vue revient progressivement en suivant toujours ce schéma là.

"Oh? Je ne sais pas c'est certainement la chute qui m'a fait un peu perdre conscience, ce n'est rien ."

Debout devant mon armoire j'en profite pour enfiler un autre pull col en V. Celui que je portais était légèrement trop épais j'avais peur d'avoir trop chaud dans le bus et une fois arrivé dans le magasin .Ce serai gêné de transpirer devant un ami non?
Je me retourne face à Shun ressortant le médaillon qui orne mon cou . Je lui souris, les traits de son visage se font plus précis, ça me rassure d'ici une heure tout sera revenue à la normal. Mimi fait des siennes sous les épaisses couvertures du lit, je souris en me souvenant que NanKan est toujours dans mon sac de cour. A tâtons je le cherche, je me fais discret mais c'est clair qu'avoir un bras tendu de la sorte peut paraitre suspect . Je plonge mes mains dans ma besace après l'avoir ouverte et attrape ma petite boule de poils couverte de poussière brillante . Je souris en la secouant sur mon lit ,riant quand il se met à ronronner.

"Toi tu reste là d'accord?"

Je n'ai pas envie de l'emmener dans un magasin je ne suis même pas certain que cela sois possible. Je lève les yeux quand un petit grattement se fait entendre .C'est BaiYu qui frotte son bec contre le haut de l'armoire, elle n'est pas contente visiblement , j'ai dû la réveiller .Sur la pointe des pieds je viens passer ma main sur sa petite tête couverte de plumes et souris . Elle est si calme en comparaison de la minie tornade qui essaye discrètement de s'éclipser . NanKan n'aime pas aller dans sa pokeball mais il n'y réchappera cette fois encore. Je me baisse et l'attrape avant de le reposer sur mon lit ,juste le temps de sortir ma pokeball je le fais rentrer à l'intérieur , j'hésite puis fait la même chose avec mon petit nuage bleuté et range les deux sphères rouges et blanches précieusement dans mon sac . Je les emporte toujours avec moi, même si je sais que mes pokemon ne sont pas recherchés j'ai peur qu'on me les vole j'y tiens tellement que je ne m'en remettrai certainement pas.

On quitte la chambre puis l'école ,je le laisse me tenir par le poignet, tout est trop lumineux à l'extérieur pour que je puisse correctement me repérer . Bien sûr je n'ai aucun mal à deviner quand il me sourit ou tourne la tête vers moi, il est suffisamment proche pour que mes yeux puissent , en se forçant, entrevoir son visage. Le voyage en bus n'est pas très long, au dehors le ciel semble s'assombrir ,pour une fois je m'en réjouirai presque, ce changement de temps me permettra de discerner bien mieux les distances et les formes. J'arrive déjà à apercevoir les panneaux sur le bord de la route .Ce qui y est inscrit reste flou mais c'est supportable je peux me débrouiller seul avec cette vision là.

En descendant je regrette de n'avoir pas voulu prendre une veste plus épaisse je n'ai même pas de capuche,moi qui avais mit tant de temps à me coiffer. J'affiche une petite moue déçue en le suivant jusqu'au grand centre commercial .Ce n'est pas le seul magasin de l'île mais c'est le plus grand , on y trouve ce que l'on veut sur plusieurs niveaux, tout est pensé pour que les étudiants du monde entier s'y retrouvent . L'an dernier j'aimais bien m'acheter des plats tout prés aux noms étranges ,c'était assez drôle mais risquer à la fois. C'est en achetant un peu n'importe quoi que j'ai appris ne pas réellement aimer la nourriture épicée.

On rentre directement dans la boutique concernant les produits I-tech moi je ne suis pas du genre à m'éparpiller mais Shun ne semble pas fonctionner pareil. On se sépare alors que j'accroche directement le rayon audio. Tout ces casques ,ils sont très colorés, en passant mes doigts sur ceux en présentoir j'arrive à reconnaitre de quelle marque il s'agit. Heureusement que c'est la mode maintenant que tout soit en relief ...
Je ne sursaute pas quand il passe derrière moi ,quand sa main vient caresser mon dos. Je souris même j'aime bien cette complicité, j'ai l'impression que nous sommes amis depuis toujours. à chaque fois que je le sens passer je détourne la tête et lui lance un sourire mignon .

"J'aime beaucoup le violet ,tu en as un toi aussi?"

J'aimerai bien qu'on possède le même modèle..Je souris un peu en le sentant venir contre moi, nos épaules sont collées mais ça ne me gêne pas, je suis même rassuré. Mes doigts redessinent les contours de l'objet il est violet je le vois je crois que c'est bien ce que je veux. Le modèle que j'avais vu sur internet .

"J'écoute beaucoup de classique, je sais jouer du piano, j'aime bien écouter des compos et même les miennes parfois ...J'ai même écris des chansons ...J'aime les ballades et la pop. et toi?"

Je me baisse accroupi pour chercher la boite correspondant au modèle violet que je veux acheter .Ma main remonte sur sa cuisse et accroche la poche de son jean, je tire un peu dessus pour qu'il descende à ma hauteur, souriant quand il s'exécute .
J'attrape la première boite qui me fait face et tourne la tête vers lui, affichant un petit sourire mignon. Je n'ai pas de grosse joues, j'ai même un visage assez fin pourtant j'ai des petites fossettes qui apparaissent .
J'aime beaucoup son nez , ShunYuan est vraiment beau naturellement ,on pourrai juger son visage pointu , son nez et son menton en donne l'impression mais la rondeur de ses pommettes et ceux de ses yeux adoucis le tout ...j'aime bien la forme de son front aussi, il n'est pas plat et ça fini d’adoucir l'ensemble.

Je me redresse avec mon bien serré possessif contre mon torse, j'affiche une petite moue satisfaite avant de rire bêtement et tout seul ,sans raison. Je suis trop content j'ai mon casque !
Je sautille dans le rayon ,tournant la tête de droite à gauche sans rien regarder de précis, j'ai vu les grands écrans on pourrai s'en trouver un ça avait l'air de l'intéressé. Je ne vois peut être pas très clair mais j'ai appris à développer tout mes autres sens . Il trépignait , semblait tourner sur place et diriger son attention vers le rayon des écrans plats.

On s'y rend, je me sens tout léger je n'ai plus cette boule de trac qui m'empêchait de lui sourire ou de lui parlait sans une certaine retenue .Tout vient naturellement en sa présence je sais qu'il ne me jugera pas ou alors sans être trop dur.

"On pourrait s'en trouver une petite? L'an dernier un ami à mon camarade de chambre en avait installé une dans la sienne et souvent je le voyais déserté pour aller assister à un match. "

L'école n'a jamais rien dit ,des prises télé sont même prévues à cette effet .La moitié des étudiants vient de l'autre partie du monde, de plus la moyenne d'âge dépasse les vingt-ans nous sommes des adultes on sait donc parfaitement gérer notre temps . Si on regarde un film trop tard le lendemain on assume . En théorie .



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 102
★ here since : 19/10/2013


MessageSujet: Re: don't resist to me ♥   Sam 7 Déc - 19:31

Don't resist to me ♥
Wang Jia Shuai & Han Shun Yuan

Jia Shuai ne montre pas beaucoup de signes qui me laisseraient penser à une bouderie, de quoi me remonter un peu le moral. Je fais la même chose que lui, prenant mes pokemons dans leurs balles afin de ne pas les laisser ici et d’autre part, de pouvoir les faire sortir si nous allons au parc une fois nos achats terminés. Je nous vois déjà en train de manger quelque chose, partager avec nos petits compagnons. Je souris et le tire par le bras pour sortir au plus vite, pressé de cette balade. Il ne dit pas grand-chose le long du trajet et bien que moi non plus, j’ai mille et une questions à lui poser, notamment sur le fait qu’il ne se souvienne pas de moi. C’est frustrant, parce que je l’ai dans la peau... jusqu’au bout des ongles pour ma part, et ce n’est qu’un début, mais je le sens, c’est comme ça.

Dans le bus, le silence est d’autant plus présent que je viens poser ma tête contre l’épaule de mon camarade pour lui montrer quelques spécimens au-dehors. Des pokemons domestiqués qui sont pourtant très atypiques et solitaires d’ordinaire, de quoi susciter mon attention. Enfin, ça ne dure que quelques secondes, car nous arrivons. Je cherche directement les téléviseurs et prévois d’ailleurs d’en acheter un. Mais nous n’avons peut-être pas le droit et je le lui fais savoir. Je souris en m’approchant de lui, sans doute un peu trop, mais ça ne semble pas le déranger, au contraire. Je me penche par-dessus son épaule, mais je n’en ai pas besoin, il se baisse et cherche de sa main à réquisitionner une partie de mes vêtements pour m’inciter à faire de même. J’ai chaud d’un coup, il a fallu que sa main passe si près que j’en ai eu des frissons et que j’ai du mal à me concentrer sur ses mots. Mais peu importe, je parviens à comprendre et observe le modèle, frôlant parfois ses doigts des miens pour tourner un peu la boîte. J’essaye de détourner l’attention sur mes rougeurs passagères, bizarrement quand je tente de me contrôler, ça donne toujours quelque chose de ce genre, des oreilles couleur tomate et ma voix qui se met à trembler légèrement. Qu’est-ce que j’aurais pas donné pour qu’il le fasse ! Je me mords la lèvre et tâche de répondre convenablement en refrénant mes ardeurs. Je suis sensible quand quelqu’un me plait, autant dire que Jia Shuai me plait beaucoup...

« Oh, j’en ai un, mais c’est une imitation, il marche très bien ! Eh oui, j’ai remarqué que tu aimais beaucoup le violet d’ailleurs, c’est ta couleur préférée hm ? Je m’en souviendrais ! »

Je lui souris et projette déjà de l’aider à payer son casque. Je n’ai pas énormément de moyens, mais être bon élève ça paye quand même, puis c’est le geste qui compte, je n’ai que faire de l’argent qu’on me donne, si ce n’est me nourrir et nourrir mes pokemons, il ne me sert pas à grand-chose. Je souris et l’entraine de nouveau vers les téléviseurs puisqu’il vient d’en parler. On n’a qu’à en choisir un, histoire de pouvoir regarder quelque chose ce soir qui passerait à la télévision ou des DVD qu’on a. J’en ai mené cette année, je comptais prendre un téléviseur, très petit pour pouvoir regarder tout seul et ne pas déranger mon colocataire, mais puisque c’est Jia Shuai et qu’on partage un lien qui se veut fusionnel, autant ne pas se priver. Je m’étonne qu’il soit si peu réticent à mes caresses, mais ça n’est pas plus mal, j’aime avoir un certain contact avec lui, être proche, voire même un peu trop. Je déglutis et me mets à réfléchir.

« Alors..., celle-là a l’air pas trop mal, qu’est-ce que tu en penses ? Oh, mais l’autre modèle aussi est pas mal ! »

Je souris et regarde aussi les prix, histoire qu’on ne se ruine pas. J’ai gardé ma main sur son poignet, histoire de le chercher un peu, mais il n’est pas très réactif. S’il continue dans cette voie là, il va vraiment me donner un très grand espoir de pouvoir le séduire... mauvais pour son matricule et pour le mien. Quand je suis déçu, je ne suis vraiment pas agréable, même si c’est moi qui me berce de douces illusions. Je me mords la lèvre et tâche de ne pas y penser. Je m’arrête devant l’une des télés et attends qu’il m’en dise des nouvelles. J’espère d’ailleurs que tout va bien, il m’a inquiété tout à l’heure... je m’en voudrais, vu que je suis responsable, s’il lui était arrivé quelque chose...

Discrètement, je lui prends son casque des mains, pour faire semblant de regarder la notice au dos, que j’ai déjà lu partiellement. Je vais le garder avec moi et noter le prix dans un coin de mon cerveau. Je lui souris et l’éloigne du sujet, au moins que mon cerveau serve à ça, vu qu’il ne m’est pas spécialement utile quand on se frôle, quand on est trop proches.

« Je préfère celle-là, même si les deux sont bien. Le prix est abordable en plus. Tu as des films ? On pourrait voir ce qu’il y a aussi, hm ? »

Je lui prends la main, instinctivement, et l’entraine vers les rayons films non loin de ceux mangas. Je ne suis pas un très bon lecteur, les mangas ont un succès qui ne m’intéresse pas plus que ça. Je souris, fier de mon coup parce que j’ai un objectif double sur le point de marcher : lui faire oublie le casque dans ma main et connaitre un peu plus ses goûts en matière de films. J’en prends quelques-uns pour en lire le dos, les proposant à mon ami pour savoir ce qu’il en pense, sachant que certains sont des oeuvres que je n’ai pas vu, mais qui seraient susceptibles de m’intéresser. J’ai un penchant certain pour les histoires cohérentes, historiques, mais plutôt fantastiques. Une certaine fascination pour les films d’action en grande généralité dans lesquels seraient mêlées toutes ces choses... c’est très rare, autant le dire ! J’aime particulièrement les films d’horreur qui ne tombent pas dans le gore. On verra bien.

J’aimerais lui demander autre chose, notamment sur le fait qu’il regardait les jolies jeunes femmes de l’école quand on est passé devant... un détail sans importance, mais qui me fait douter d’autant plus. Je me mords la lèvre. Je sais qu’il les aime, mais pourtant, s’il n’avait pas quelques penchants envers la gente masculine, pourquoi est-ce qu’il est si proche de moi ? Je caresse son épaule un instant et lui demande discrètement... même si c’est assez flagrant, on ne pose pas ces questions après s’être rencontré tout juste...

« Dit, je sais que ça ne se fait pas et que ça n’a rien à voir, mais... est-ce que tu es contre... les gars qui... aiment d’autres gars ? Je veux dire... ça ne te dérange pas ? Je n’ai pas vraiment envie d’avoir de secret pour toi et même tu l’aurais découvert assez rapidement, je préfère t’avertir... »

Je mens, ce n’est pas pour savoir si ça le dérange, ou pour me dévoiler... mais juste pour savoir s’il dira que lui aussi il est intéressé parfois, c’est très mal de parler de cette façon, de cacher mes réelles intentions, je sais... mais il m’y oblige un peu, je n’ai pas spécialement envie de le perdre pour des stupidités pareilles ! Je m’éloigne encore un peu de lui et ramasse un autre film, ou plutôt je m’accroupis pour lire le résumé, faisant mine de ne pas être gêné alors que je le suis atrocement intérieurement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 43
★ here since : 19/10/2013


MessageSujet: Re: don't resist to me ♥   Dim 8 Déc - 0:15

Don't Resist to me ♥
ShunYuan & Jia Shuai


Il y a pleins d'écrans de tailles et de marques différentes! Je n'avais jamais fait attention à tout ça . Je souris en fixant ce qui y est diffusé ,ce sont des clips musicaux américains ,je ris en pointant certains chanteurs du doigts , je connais leurs noms! Tout fier de moi je ne prête pas trop attention à Shun et ses mains baladeuses. Je ne suis pas habitué à ce que l'on me touche autant mais je crois qu'entre nous cela se fera toujours de cette manière. Je n'en suis pas gêné même si je ne réponds pas à tout ces démonstrations d'affections. et je crois que cela le dérange un peu.
Je suis le genre de garçon qui ne voit pas où se trouve son nez sauf quand on lui désigne du doigt. Si il aime bien me toucher ,garder un contact avec moi et que je laisse faire ça veut forcement dire que cela ne m'embarrasse pas . Je ne m'en fais pas mais lui ne semble pas fonctionner comme ça. Il a besoin de mon accord?
Je baisse les yeux un moment ,fixant mes mains libérés du coffret qu'il a pris sous son bras. Je hausse les épaules, je ne suis pas certain de comprendre très bien ce qu'il est entrain de m'avouer à demi mot. Aimerai-t-il les garçons?
Je ferme les yeux avant de sourire innocemment ,lui donnant un petit coup dans l'épaule pour le repousser .

"Je m'en fiche ,si je suis à l'aise ça ne me gêne pas que tu me tiennes par le poignet. J'ai tendance à être dans la lune ,ce serai un bon moyen pour ne pas être séparé quand on sortira ."

Je souris encore une fois, et fini même par rire bêtement. Je sais que je ne donne pas l'impression d'être très intelligent mon regard absent mais aussi tout le reste de mon faciès ne jouent pas en ma faveur . J'ai l'air d'un idiot et les gens me jugent souvent à la hâte. Ils ne me prennent pas au sérieux et aiment me tourner en ridicule .Je ne vais pas me plaindre je veux juste leur prouver, leur faire comprendre que je suis loin d'être comme ça certes je n'ai pas la science infuse mais je suis un garçon assez éveillé ,passionné ...Je ne suis pas aussi crédule ,candide qu'on peut le croire ..
Si être gentil signifie être attardé alors je plaide coupable .


On marche jusqu'aux étalages de DVDs. Il y en a pour tout les gouts, des films d'horreur ,des films d'actions et même des triller. Je souris en faisant passer tout les boitiers sous mes yeux, repassant mes doigts sur les lettres en relief. J'aime bien les dessin animé, les concerts mais aussi les comédies romantique et dramatique. J'adore Titanic et le cinéma des années cinquante. Je suis un romantique , un garçon rêveurs aux fantasmes désuets. Je suis passé de mode voilà peut être pourquoi en amour ça n'a jamais vraiment fonctionné .
Je ne comprends pas tout ce qui est écrit , je cherche des films en chinois j'en trouve mais malheureusement je les ai presque tous vu. Parfois je me retourne , je le cherche du regard dans l'espoir qu'il me traduise un court résumé . Pourquoi s'est-il autant éloigné ? J'ai mal répondu? Moi aussi j'aime les garçons mais je n'ai pas envie de lui en parler . Je suis plus discret et surtout je me dis que cela risque de créer un malaise ..Il va penser que je suis si désespéré que je chercherais à le charmer et notre relation en sera entachée .Je n'ai pas envie de gâcher notre amitié pour une amourette, je n'aurais même jamais dû apprendre que la gente masculine ne le rendait pas indifférent .
La frontière entre l'amitié et l'amour est si mince chez moi ...Je vais jouer au con et tout foutre en l'air . Je vais devoir remédier à ça avant que tout dérape, tuer dans l’œuf ces sentiments contradictoires qui risquerai de tout fausser ...Je me connais assez pour savoir qu'à présent ce n'est plus qu'une question de temps.
Je prends un classique du cinéma cantonais et prend également un blockbuster américain. Je crois qu'il y a des sous -titrage.

"Voilà j'en ai choisi deux et toi? "

Je suis curieux ,je lui tourne autour en essayant de regarder par dessus son épaule. Quand il perd le nord en essayant de me faire face je me saisit de mon casque. Je ris en lui pinçant la joue c'est  à moi alors c'est à  moi de le porter! Il s’accroupit alors je fais de même . Il me parait trop embarrassé il pense que cela me dérange?
Je crois que je dois le rassurer et même si ça ne me ressemble pas ,que mes mots seront maladroits ej me dois de faire cet effort.

"Hé, tu es bizarre arrête d'être gêné . ça ne me fait rien si tu aimes bien les garçons ...Je pense que l'amour n'a pas de sexe ,que l'acte charnelle n'est que l'aboutissement d'une longue histoire. Peut être qu'un jour je tomberai amoureux d'un garçon c'est une possibilité que je ne rejette pas. Je ne vais pas penser que tu es un pervers si on retourne au douches ensemble ou si tu me tiens par la main. Je t'ai dis je me sens bien avec toi... tu es mon premier vrai ami . "

Je ponctue mon aveu très gênant d'une très forte tape dans son dos. Je lui souris de toute mes dents et me relève, faisant craquer mes genoux . Allez en route ! Je veux payer mes achats, trouver un écran pour notre chambre et ensuite aller déjeuner dans une brasserie voir fast food ! Je suis petit mais j'ai faim tout le temps !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 102
★ here since : 19/10/2013


MessageSujet: Re: don't resist to me ♥   Dim 8 Déc - 1:12

Don't resist to me ♥
Wang Jia Shuai & Han Shun Yuan

J’ai du mal à croire que je lui ai demandé ça. Je m’en veux un peu. Alors, on change de sujet, les films . Il ne me répond pas trop et ça m’inquiète, j’ai dû faire une boulette en lui parlant de ça, révélant que je suis un peu plus attiré par les hommes que par les femmes. Il finit par dire qu’il en a choisi deux et de mon côté je suis encore occupé à regarder les DVD. Je crois que mon moral en a pris un coup, enfin c’est en train de se produire. Il se baisse et prend le casque des mains, avant de commencer par me demander de ne pas être gêné. Il apprécie être avec moi visiblement et ce contacte entre nous... et me dit que je suis son premier ami. Je déglutis, écarquille les yeux en le fixant. Et il veut que je sois pas gêné après ça ? Il a peut-être lui aussi des penchants... de quoi me remplir d’espoir suffisamment pour être un peu mal à l’aise, mais je fais comme si de rien n’était et souris en me redressant à mon tour.

« D’accord, j’ai compris. Je suis ravi d’être ton premier véritable ami... honnêtement, tu es la première rencontre, avec qui c’est aussi fusionnel... »

Je ne devrais pas lui dire, je me sens tout de suite bête, j’ai envie de me foutre un facepalm tout à coup ! Mais à défaut de pouvoir le faire sans qu’il le crame, c’est une baffe mentale que je prends. Je déglutis et me redresse en lui laissant le casque... j’ai déjà mon calculé combien je devrais payer et attention, je sors l’argent plus rapidement que lui je vous fais le parie ! Je souris et lui montre les deux que j’ai choisis.

« Je ne sais pas si tu l’as vu, j’aime bien en fait, même si c’est un peu différent de ce que je regarde d’habitude. Et pour l’autre, il est en chinois, comme ça on n’aura pas à faire l’effort avec les sous-titres. J’aime bien ceux que tu as choisis ! »

Je ne suis pas doué en traduction, alors je suis vraiment content qu’on ait eu la même idée de prendre du chinois ou sous-titré. Je l’entraine vers les téléviseurs de nouveau et on finit par se décider sur un modèle, ma main toujours dans la sienne. J’en ai besoin, vu que ça ne le dérange pas, qu’il s’attende à ce que ça empire même si je sais assez bien me retenir !  On arrive finalement à la caisse et je paye la moitié de tout, pour l’alléger, mais aussi parce que ça me fait plaisir et cette fois j’ai un très bon prétexte au fait de lui payer une moitié de casque :

« Puisqu’on est ami, laisse-moi te faire plaisir, c’est mon remerciement... même si tu n’y es pour pas grand-chose, je suis content qu’on soit colocataire et puis... merci pour tout à l’heure »

Je tousse, je n’aime pas vraiment revenir, sur le moment, mais au moins c’est dit, il a très bien vu que ça me gênait, alors que j’aurais voulu que ça ne soit pas le cas, il a l’oeil ! C’est fout, parce que tout à l’heure j’avais l’impression qu’il ne voyait pas beaucoup, et le fait qu’il me dise qu’en sortant c’est mieux qu’on soit accroché, en gros, ça me le rappelle aussi. Il a dit que c’était surtout parce qu’il est tête en l’air, mais il a constamment les yeux fixés quelque part à l’exception de ces rares fois où on est ensemble à se tenir...

Une  fois le téléviseur en main, on sort et je ne peux donc pas le coller comme je l’aurais fait d’ordinaire, j’ai hâte de poser l’objet, assez lourd malgré sa taille. Enfin, c’est sur qu’on n’a pas pris le tout petit de la taille d’une boîte à chaussure, mais bon.

« hm... on pose la télé et on revient ? J’ai envie de manger dehors, ça te dit ? à moins qu’on aille directement manger après avoir trainé dans le centre ? C’est peut-être mieux comme ça »

Trainer dans le centre... on croirait entendre une vraie fille ! Je ris légèrement, en me disant que ça correspond un peu, mais pas tout à fait, à la situation. J’ai envie de passer du temps avec lui. Je profite d’un caddie pour pouvoir poser l’objet lourd, on a le droit de se promener avec dans tout le centre, autant en profiter ! Je me demande où il veut aller en premier.

« Allé, montre moi ton jardin secret, tu fais quoi pour te détendre ou te défouler quand tu viens ici ? »

Une question stupide, mais qui me vaudra d’en apprendre plus sur celui qui fait chavirer mon coeur aussi rapidement que Lucky Luc sort son flingue ! Il doit surement se douter de quelque chose et il me dira tôt où tard que c’est extrêmement rapide... un jour je lui dirais que c’est à cause de lui que j’ai des tendances comme celles-là. Au fond, il n’a pas tort, l’amour est asexué. J’aime entendre ça de sa bouche. Je me mords l’intérieur de la joue, regarde autour de nous et saute dans le caddie tout à coup, ce qui veut tout dire ! Il doit m’y emmener ~ et comme ça, je peux profiter en déposant une main sur la sienne pour avoir ce contact précieux et rappeler que je suis là, que je ne le jugerais pas.

« Après je te pousserais moi aussi ~ montre moi le chemin ~ fais moi visiter !»

Je sais que c’est très enfantin, mais en même temps j’en ai besoin. Les fêtes de fins d’années approchent à grands pas avec cette rentrée, et j’ai déjà hâte de voir l’Île vêtir sa parure de Noël ! Je souris, j’espère que ça ne fait pas trop fille, ça me contrarierait qu’il me voie comme ça, parce que même si je suis viril malgré tout, quand j’agis comme ça, les gens ont tendance à rapidement me voir différemment. Je m’ouvre comme ça a très peu de personnes, je me fiche un peu de ce que les autres pensent, mais ça m’ennuie quand même. Et particulièrement s’il pense comme eux.  


Dernière édition par Han Shun Yuan le Mer 11 Déc - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 43
★ here since : 19/10/2013


MessageSujet: Re: don't resist to me ♥   Lun 9 Déc - 23:43

Don't Resist to me ♥
ShunYuan & Jia Shuai


Je le savais ! C'est trop intense et unique ce qui se passe entre nous pour qu'il ait déjà vécu ça avec quelqu'un d'autre! Je suis bouddhiste je crois donc en certaines choses qui peuvent passer pour idiotes ou farfelues aux yeux de non-croyants. Nous étions destinés à nous retrouver après l'épisode de l'ascenseur à Shanghai, je ne m'en souvient plus très bien même si je me force et que quelques brides me reviennent  en mémoire.
Je hoche la tête en continuant d'avancer dans les rayons, nous avons choisi un petit modèle de télé, un dix-huit pouce qui tiendra parfaitement sur la commode sous la fenêtre, celle juste en face de mon lit. ça ne me gêne pas qu'il nous serve de canapé , Shun a une bonne hygiène et puis m'assoir par terre ça ne me dit rien . Je tiens les boitiers de dvds alors que lui se charge de tenir le reste, nous avons un coupon pour la télé , il nous sera échanger contre notre bien après paiement . Je suis comme sur un petit nuage, il fait bon dans ce magasin ,je suis en compagnie de mon nouveau super ami et en plus j'ai enfin trouver le casque audio de mes rêves. Que demander de plus?

Arrivée en caisse je sors ma petite carte bleue un peu pommée je cherche des yeux le terminal mais Shun me devance . Il dit vouloir payer la moitié hors je n'ai pas moyen de mettre la sommes au bout car je ne paye rien en liquide, jamais. La caissière nous trouve un arrangement ,Shun passe avant avec le casque et dvd et moi je paye l'écran télé. J'accepte et règle ensuite ma part .La télé coutait aussi cher que mon bien mais ça m'ennuie un peu qu'il se soit senti obliger de me le payer. Je ne comprends  pas vraiment sa démarche même si je me doute qu'elle s'est voulue
spontanée et gentille. Nous sortons et juste à l'entrée du magasin nous tombons sur une dizaine de caddie disposés en enfilade. J'enfonce une pièce trouvée dans le fond de ma poche et en détache un. Il y met la télé mais alors que je commençais à pousser le charriot je le vois sauter dedans . J'échappe un rire en me penchant ,tapoter le sommet de son crâne du plat de la main.

"Merci pour le casque mais tu n'y étais pas forcer .Avec les quatre films que nous nous sommes pris nous sommes parait pour la nuit entière aha !"

Je trottine parfois accélère quand nous nous engageons dans des couloirs déserts . Les gens travaillent , il n'y a pas beaucoup d'étudiants à cet heure si ils doivent tous finirent de manger . et c'est bien le cas parce qu'à chaque fois que nous tombons sur une devanture de fastfood les tables sont bondées. ça risque de me couper assez rapidement l'appétit, je n'aime pas la foule et là je ne suis pas certain de pouvoir l'éviter .Sans trop me prendre la tête je continus d'avancer, Shun c'est assit correctement dans le fond du caddie , le dos appuyé contre le carton qui renferme et protège notre télévision.

"Souvent quand je viens ici je vais dans les magasins d'instrument ,je suis harpiste . mais là avec ce caddie et toi dedans on ne pourra qu'à peine passer les portes d'entrées. c'est tout petit petit dedans !"

J'accentue bien sur le terme "petit" en prenant une voix fluette et en fermant un œil. Je ris bêtement en m'engageant sur le tapis mécanique qui nous fait gagner le second étage sans effort .Bientôt le centre commercial revêtira sa parure de noël,ici est là c'est déjà le cas, des employés s'affaire à sortir des cartons pleins de guirlandes de la réserve. Je suis tout excité en prévision des fêtes de fins d'années qui approchent à grand pas. Sur une île , aucune chance qu'il neige mais au moins l'esprit de noël sera bien là.

"Oh regarde, ça à l'air bien ici . Il n'y a pas grand monde ,on y sert de la nourriture chinoise?"

Je lis les gros caractères lumineux suspendus sur une planche qui est elle même clouée au dessus d'une petite porte. Il y a des terrasses pour les acheteurs flâneurs qui viennent se restaurer avec leurs paniers ou charriots pleins d'achats. Tout a été pensé pour nous faire dépenser mais moi je trouve ça cool et pratique pour le coup !
Je me dandine devant la carte des menues, Shun Yuan tend le coup mais je ne suis pas certain que de ça position il puisse lire quoi que ce soit . Doucement je décale le caddie et vient me placer devant lui. Je ris amusé quand mes mains glissent sous ses bras, je l'aide à se hisser hors du charriot et à le faire regagner le sol sans qu'il n'y ai aucune casse .Il est légèrement plus grand que moi, d'à peine deux centimètre et pourtant j'ai pu le soulever sans mal. Il n'est pas bien gros. Je lui lance un petit souris à la Jia Shuai et me retourne , tenant le charriot d'une main pour ne pas le laisser filer .

"Tu vois ils font même du porc..oh et là c'est des tripes? J'ai vraiment très faim je veux tout commander ! oh chouette du riz cantonais, il y a même un plat de ma région ,tu penses qu'ils y sont originaire aussi?!"

Je suis presque euphorique à cette idée. Je n'ai pas trop de retenue à avoir car les deux trois clients attablés à la terrasse sont suffisamment éloigner de nous pour ne pas être déranger par mes cris. Je relève la tête quand le maitre d’hôtel s'approche et nous invite à entrer en désignant une table ou nous pourrions laisser notre caddie juste à coté sans déranger les clients. Je m'adresse à lui dans mon dialecte, tout excité comme une puce je parle assez vite et sans cesser de sourire . Il me répond avec un léger accent et m'explique que c'est son épouse qui vient de changsha .

Je suis plus que ravi de trouver des gens de mon canton si loin de la Chine. Je laisse tomber ma veste sur le dossier de la chaise et me frotte les mains en récupérant la carte que l'homme me tend.

"xièxie nín."

Alors que l'homme s'éloigne nous laissant lire la liste des plats je relève la tête vers mon ami, me dandinant déjà sur ma chaise .

"Tu n'avais pas envie de venir ici? ça sent vraiment bon et la nourriture de notre pays me manque . Pardon si je parle vite parfois. Oh tu as vu, ils font même du canard laqué! "

Je viens écraser mon index sur sa propre carte pour lui montrer ma trouvaille caramélisé. Cette fois c'est moi qui régale ,je sais déjà qu'il n'a plus de liquide et moi il me reste ma carte. Mais je ne vais rien dire parce que je n'ai pas envie qu'il se prive à cause de ça et puis ce n'est pas très cher alors autant en profiter.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 102
★ here since : 19/10/2013


MessageSujet: Re: don't resist to me ♥   Mar 10 Déc - 20:30

Don't resist to me ♥
Wang Jia Shuai & Han Shun Yuan

Il n’a pas l’air contre le fait que ce soit fusionnel, au contraire il m’affiche un sourire si grand que j’ai peur qu’il se décroche la mâchoire ! Mais ça me pousse à sourire moi aussi. On finit par sortir et il s’en veut presque de ne pas avoir payé sa part, mais honnêtement c’est le cadet de mes soucis ! Je lui caresse l’épaule gentiment et fais glisser mes doigts le long de son bras pour saisir sa main, bien entendu une fois libéré du poids de la télévision.

« Ne dis pas ça, ça me fait vraiment plaisir ! Eh oui, on a vraiment de quoi faire pour patienter jusqu’à la rentrée ! »

Je voudrais que tous les jours soient comme ça, je crois que ça se voit ! Moi qui parais toujours aussi froid, je suis plus que souriant aujourd’hui, je respire le bonheur et tout ça, c’est grâce à lui ! Je saute presque dans le caddie et lui demande ce qu’il fait d’ordinaire pour se détendre, visiblement c’est un magasin d’instrument et sa tonalité m’a fait beaucoup rire. Je tenais ses bras comme un enfant de huit ans pour qu’il ne titille pas trop ma chevelure.

« Peut-être qu’on pourra y revenir demain ? Si tu veux bien... comme ça, on visitera mieux sans télévision »

Une proposition alléchante et que j’espère, il acceptera. J’ai envie de passer le maximum de temps avec lui, j’ai envie de prendre mon temps pour le séduire, et à la fois ne pas trop le faire languir, parce que de toute façon je n’y tiendrais surement pas. Il est irrésistible, il le sait ça ? Son allure de gamin, autant que son sérieux parfois un peu maniaque. J’aime énormément son caractère. Il est doux... en comparaison de moi, en fait il fait ressortir tous mes bons côtés. Quand je suis avec lui, et pourtant c’est depuis très peu que l’on partage ce lien... je suis comme... dans un monde meilleur, sans qu’il n’y ait changé quoi que ce soit... c’est juste le fait de l’avoir avec moi. Je me mords la lèvre et le laisse nous monter à l’étage et il me montre directement un petit restaurant assez bien organisé. Il me montre le menu et m’aide à sortir, si bien que je manque de lui tomber dessus une nouvelle fois et que pris d’un coup de stresse, mon coeur se met à battre rapidement et je m’éloigne un peu.

Quand finalement il me montre quelques plats, je me rapproche et acquiesce en le laissant nous guider à l’intérieur une fois le chariot rangé. Quand je lis le menu, je vois Jia Shuai s’exciter comme une puce et je regrette presque de ne pas venir du même canton que lui ! Je me mords la lèvre et souris, remerciant à mon tour le serveur. Il a l’air plus qu’heureux dis donc !

« Ah ! Tu vas trop vite pour moi ! Mais oui, j’avais envie de venir ici, j’ai très faim d’ailleurs et tout à l’air très bon ! Je pense que j’y reviendrais souvent... mais pas seul... et pas avec un coréen ou un américain... »

Autrement dit, avec le seul chinois que je connaisse, n’est-ce pas ? Je lui souris et lui fait un clin d’oeil, joueur, avant de choisir un plat plutôt traditionnel. Je l’ai découvert au restaurant lors d’une invitation d’un client de mon père. J’étais ravi, parce que j’y suis retourné souvent à ce fameux restaurant, jusqu’à obtenir la recette, d’ailleurs la seule que je sache réaliser à la perfection ! Mais l’école ne nous permet pas de nous mettre derrière les fourneaux, et je serais incapable d’en faire assez pour tous les élèves de toute façon. Mais j’ai une idée...

« Tu sais ? Je peux cuisiner... mais juste ce plat, alors si jamais ça t’intéresse, on aura qu’à en faire dans la semaine ou n’importe quand, mais... le soir, quand il n’y aura plus personne en cuisines... »

Dis comme ça, j’ai l’impression de parler d’autre chose, de le soudoyer à venir avec moi, lui et moi... tout seul, et j’en déglutis rien qu’à l’image que j’en ais. Autant dire que j’ai intérêt à redescendre d’un cran si je ne veux pas qu’il s’aperçoive que je rougis violemment ! Je m’évente avec ma serviette en faisant mine de rien, buvant un grand verre d’eau très lentement... c’est sûr qu’il va comprendre ce à quoi j’ai pensé, j’ai honte, vite , changeons de sujet !

« hm... j’ai vraiment hâte de goûter à ces délices ! Pas toi ? »

La table est un peu trop petite pour nous deux, j’ai du mal à m’épanouir, même si je suis à l’aise, je plis mes jambes assez pour qu’il puisse placer les siennes comme bon lui semble, sauf que je viens toujours frôler sa jambe malgré moi, mais ce contact me rassure. Je suis contre la table quasiment... normal que je le touche ! Enfin, ce n’est qu’un détail sans importance dont je fais toute une histoire, encore une fois. Je me mords la lèvre et finit par me redresser et arrêter de le fixer quand les plats arrivent, au bout de quelques minutes qui me semblent durer des heures. J’attends que ça refroidisse un peu et je goute enfin, de quoi me régaler si bien que j’en laisse échapper une exclamation, un soupire et que je m’en lèche les lèvres. C’est vraiment trop bon, peu importe si c’est mal élevé d’agir de cette façon..., j’ai dit vouloir le séduire et je le fais instinctivement, comme si tout mon corps n’attendait que ça, d’être sien... ahm... d’être sien, je veux dire... de pouvoir être proche de lui, sans aucun arrière pensé ! (mais bien sûr !). Je tousse un peu et regarde, autour de nous, c’est vrai qu’il n’y a pas grand monde, pourtant, vu la qualité, je m’en étonne. Est-ce que c’est le vieux préjugé qui a la dent dure ? Sans doute et c’est bien dommage !

« Tiens... tu crois qu’on devrait goûter les autres spécialités, hors de l’école ? On pourra toujours regarder après. D’ailleurs, quelle est la suite de ton programme ? Dis-moi tout ! »

Je l’écoute attentivement en mangeant, le dévorant du regard autant que je dévore mon plat, sans dire aucun mot à présent. Je voudrais qu’il parle un peu plus, juste pour l’entendre me raconter des anecdotes et pour le plaisir de voir ses lèvres bouger et sa fossette se former. Je crois que je suis vraiment accro, en si peu de temps c’est presque honteux... mais lui et moi, nous nous connaissions bien... je pense que je ne lui avouerais certainement jamais que j’ai pensé à lui... la toute première fois que je me suis laissé apprivoiser... non, je m’en voudrais vraiment. Je m’en veux déjà d’y penser à table, mais ça doit être l’excitation de manger quelque chose que je connais, de chinois donc, et d’être avec un compatriote... d’être avec lui, tout simplement et qu’il accepte si facilement notre proximité... oui, vraiment, je fais passer cette excitation sur le restaurant, mais en vérité, c’est lui qui en est à l’origine... ahm... ne pas y penser, ne pas y penser... on est à table !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 43
★ here since : 19/10/2013


MessageSujet: Re: don't resist to me ♥   Ven 13 Déc - 1:11

Don't Resist to me ♥
ShunYuan & Jia Shuai



Je suis décidé à prendre du canard laqué j'aime vraiment ça et j'ai un appétit d'ogre en cette période de l'année! C'est vrai quand il fait froid on perd plus rapidement des calories et c'est pas évident de pouvoir les reprendre avant d'affronter de nouveau le vent glacial d'hiver et tout ce qui incombe à cette saison.Moi j'aime beaucoup le mois de décembre plus que tout les autres mois d'ailleurs . Je ne me plains jamais lorsque les premiers flocons de l'année viennent effleurer le bout de mon nez et faire rougir mes oreilles pointues. Je suis toujours ravis de pouvoir courir et laisser mes traces sur la première couche qui sera ensuite recouverte par une plus épaisse et compacte qui durera longtemps , si les températures sont idéales . Bien sûr je ne raffole pas du verglas celui qui nous fait si souvent déraper et nous laisse étendu sur le sol avec une jolie fracture à la clé. Je n'aime pas non plus quand le vent souffle trop fort, si fort que nos écharpes ne nous protègent plus. Je déteste tomber malade, les angines et toutes ces infections me gâche les fêtes de noël.
Tiens d'ailleurs, en Asie nous avons coutume de célébrer ce jour saint en amoureux, nous n'avons pas la même culture qu'en occident alors ...Est-ce que Shun ira rejoindre son ou sa copine? Pourquoi cette pensée saugrenue , je vais pas bien moi après tout je m'en fiche et se serai même tant mieux pour lui.
Je crois que je suis un peu jaloux , ça se voit clairement qu'il a de l'expérience qu'il s'y connait et maitrise bien le sujet . Il est à l'aise avec l'image qu'il renvoi , il agit toujours de  façon cool est posé. Tout l'inverse de moi assez rigide , sans expression ni saveur .
Je ne pense pas être quelqu'un qui se braque très vite , je ne me vois pas mal dans mon corps je suis même plutôt à l'aise car fataliste ...Alors pourquoi en présence d'autre personne je ne suis pas capable de le laisser transparaitre? On rit de moi car que je ris ou pleure la différence n'est pas très grande, mes sourires comme mes crises de colères ne se traduisent que par les mêmes froncement de sourcils et étirement légers de lèvres...Il faut vraiment que je fasse un travail sur moi même pour m'ouvrir et accepter que mon cœur marque toutes ses impressions sur mon visage.

"Oh vraiment? Oui je veux gouter ça ! ça risque d'être drôle est dangereux, c'est excitant !"

J'aborde un air serein malgré le ton donné à ma voix. J'aime bien le risque et puis c'est toujours marrant de faire les choses à plusieurs, je sens que je ne vais faire que rire nerveusement à chaque pas que nous ferons en direction des cuisines du self. Si on ne se fait pas prendre par mes jacassement puérils on aura de la chance !
ça ne sera pas une première pour moi malgré les apparences, j'ai déjà enfreint les règles quand j'étais plus petit dans un internat que j'ai fréquenté plus de deux ans. On avait envie d'aller manger du chocolat et étant la seule classe punie nous n'en avions pas eu le droit à la cantine. Il est évident que l'idée d'aller s'en chercher nous même à la réserve ne venait pas de moi mais je me suis rallier sans réfléchir à la cause de mes petits camardes et c'est donc tout un groupe de cinq enfants pas plus grand qu'une chaise d'écolier qui se sont rendus sans faire de bruit au local celui prés de la cantine.
J'étais content pour mes amis mais au moment de croquer dans ma barre j'ai ressenti comme un pincement au cœur ,il m'a coupé l’appétit et c'est sans regret que je l'ai céder à l'instigateur de toute cette mascarade.
Je crois que je suis trop naïf ,je ne peux pas voler . J'aime et j'adhère au troc depuis toujours, j'ai d'ailleurs remarqué un t-shirt dans la penderie de Shun il me plait bien je crois que si je n'ai pas l'occasion de lui demander je lui emprunterai ,je déposerai à la place l'un de mes vêtements ou même NanKan ,c'est en gage de ma bonne foi, et puis ça en vaut largement le prix !

"Oui j'ai vraiment faim tout ça me mets l'eau à la bouche mais la serveuse est un peu longue ,tant pis on a qu'à discuter pour passer le temps ."

Je lui souris avant de lui prendre la carte des menues des mains pour les joindre sur mon assiette. Si on continue de les toucher les serveurs ne vont pas comprendre que l'on a fait notre choix et on est encore là pour deux heure . Je relève la tête vers lui en venant appuyer mes pieds sur la petite barre qui relis les deux pieds avant de sa chaise. Je  ne pense pas que cela le dérange beaucoup car ses talons ni prenaient pas appuies. Ce n'est pas que je suis grand mais lorsque je suis à l'aise et en compagnie de mes proches j'aime bien m'installer correctement pour pouvoir profiter et me détendre les jambes.

"Après? Oh je sais pas on peut reprendre le bus et allez installer la télévision? ça va prendre beaucoup de temps parce qu'on doit trouver la prise ,et ensuite on ira aux douches?"

Je n'aime pas beaucoup me doucher lorsque je suis loin de chez moi mais je ne peux pas lui dire . je passerai pour un garçon sans hygiène alors que ce n'est pas du tout le cas! et puis il faut avouer qu'une fois sortie de la cabine ,séché et habillé on se sent tout de suite mieux, libéré d'un poids et tout nos muscles sont relâchés..On ne peut passer qu'une bonne nuit c'est sur .
Au même moment une jolie serveuse arrive et nous demande poliment et d'une voix douce ce qu'on désire prendre. Je m'empresse de répondre en premier affichant mon plus beau sourire j'essaye au maximum de paraitre aimable mais elle ne fait pas trop attention à moi. Elle est professionnelle et puis ça se voit que les chinois se n'est pas trop sont truc. Je me renfrogne un peu quand elle s'éloigne après avoir annoter les plats commandés par mon camarade. Je reprends rapidement du poils de la bête quand une chose me revient en tête:

"Tu sais, je rêverai de me faire tatouer mais j'ai peur de passer à l'acte . J'ai peur que ce soit douloureux, pas très agréable et de regretter au final . Tu en pense quoi? Bien sûr je me dis aussi qu'il faut parfois agir sans réfléchir ,prendre des risques pour vivre des expériences nouvelles mais...je crains aussi de devenir accros, de plus pouvoir m'en passer . je n'ai pas vraiment envie de ressembler à une toile vivante ."

Hormis la fin de ma phrase tout le reste pouvait avoir un double sens mais je ne l'ai pas perçu , je ne connais rien d'autre que le premier degré alors pour moi quand une chose est dite il n'y a aucune raison de chercher une autre traduction . Je ne parle jamais de façon détourner je suis même assez maladroit car peu habile avec mes mots. Je crois que cela aurai pu me rendre attendrissant si je m'étais arrêter de grandir et que mon âge serai resté inchangé à partir de mes dix ans. Maintenant ce n'est plus pardonnable et je le conçois bien, malheureusement .

Notre serveuse revient cette fois les bras chargés d'assiettes bien garnies. Je souris en faisant de la place sur la petite table . Je garde mon portable serré entre mes cuisses et les couvre même avec une petite serviette en papier. J'en ai pris une autre sur la table voisine pour la caler dans le col de mon pull échancré, je sais que ça peut faire puéril mais je n'ai pas du tout envie de me tâcher !
Je me saisis de mes baguettes et les sépare avant de les frotter l'une contre l'autre. Je fais toujours ça me demandez pas pourquoi.

"ça à l'air très bon,je te ferai gouté si tu veux, ho en boisson j'ai pris des bières blondes ça ira?"

Oui ,je voulais faire le mec cool, je me dis que commander du coca à mon âge ça craint un peu et puis j'aime bien l'alcool ça désaltère pas vraiment mais ça donne un air classe et surtout ça délie plus facilement les langues.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 102
★ here since : 19/10/2013


MessageSujet: Re: don't resist to me ♥   Ven 13 Déc - 21:07

Don't resist to me ♥
Wang Jia Shuai & Han Shun Yuan

Ses pattes sont sur la barre de ma chaise, je le laisse fais ça ne me dérange pas, j’aime énormément cette proximité entre lui et moi, mais le truc c’est que ça me rend complètement fou. Je me mords la lèvre et lui souris en proposant d’enfreindre les règles pour aller à la cuisine un soir et ça le met dans un état... j’ai presque envie de lui sauter dessus ! Il ne sait même pas à quel point il me fait de l’effet et le pire c’est que ça me sauve la mise qu’il soit si innocent. Je doute qu’il le soit vraiment, mais j’aime ce côté la de lui, il est loin d’être stupide, il s’exprime clairement et il a de l’idée. Mais je suis certain que les gens confondent parfois les deux et c’est ce qui me pousse à croire autant en lui, il a plus de courage que moi. J’aurais été mauvais sans la moindre hésitation alors qu’il reste fidèle à lui-même, gardant un calme olympien impressionnant ! S’il savait ce que je pense de lui... vraiment, je crois qu’il ne me verrait plus de la même façon.

Il a faim et la serveuse ne vient pas. J’ai remarqué qu’il lui avait sourit et avait parlé en chinois, mais elle n’a pas tilté, c’est dommage, elle est mignonne ! Mais je suis égoïste, il y en aura plus pour moi. Jia Shuai s’impatiente et on finit par parler de la suite du programme. Apparemment il aimerait qu’on retourne à la chambre, oui, pourquoi pas ? J’imagine qu’on pourra regarder nos films tranquillement ?

« Oh ! On peut aller acheter du chocolat pour se faire des tasses... ou bien du popcorn ? Ou les deux ! »

On ne dirait pas comme ça, mais je suis bon mangeur mine de rien. Il y a très peu d’aliments que je ne mange pas ! Je pense encore à ce qu’il a dit... j’ai acquiescé sans broncher ! Je suis fière de moi ! Il a parlé de douches et je n’ai pas rougi ! Je lui souris encore, une habitude que je n’ai pas tellement et qui commence à se sentir, les muscles de la mâchoire me font un peu mal. Il me parle de tatouage alors qu’on nous apporte nos repas et j’écarquille les yeux. Est-ce qu’il est au courant que j’hésitais à lui sauter dessus il y a quelques secondes encore ? Ou bien il est extralucide et il lit dans les pensées ? Je vais finir par croire que c’est ça !

Je déglutis en avalant un demi-verre d’eau. Il va signer mon arrêt de mort et sur ma tombe il  y aura d’inscrit : mort de frustration face à son coup de coeur très entreprenant. C’est une belle mort, mais si possible, j’aimerais ne pas mourir de frustration, mais d’extase...

« Tu voudrais te faire tatouer quoi ? Ça t’irait bien je trouve, prêt de la nuque ? Sur l’avant-bras ? Je pense aussi qu’il faut saisir les occasions et vivre, car on n’a qu’une seule vie... mais tu as de la chance qu’on soit dans un restaurant, crois-moi »

Je souris et détourne mon regard. Non, j’ai pas dit ça... je suis bête ! Ma franchise me perdra un jour. Je déglutis de nouveau et mange mon repas en silence. Jia Shuai commence et me propose de goûter à ses plats, bien sûr, je lui ferais goûter les miens. J’acquiesce et ris légèrement. Il a commandé des bières, j’ai tellement peur de parler et d’en dire trop ! Mais je vais devoir lui faire plaisir vu qu’il les a commandées, ça ne se refuse pas.  Il met une serviette au niveau de son torse, coincé contre son tee-shirt et l’autre sur ses genoux. Je fais de même concernant la seconde serviette, mais je n’en ai pas d’autres pour faire comme lui, et je préfère me tâcher, je suis beaucoup plus ridicule avec ça autour du cou que lui. Je ne sais pas comment il fait, il n’a pas honte, de toute façon il a parfaitement raison, au moins il ne risque pas de se tacher, mais disons que c’est un geste que l’on réserve aux enfants.

« D’accord, oui ça m’ira, même si je préférais du gazeux, c’est idiot, mais j’en suis accro ! Et bien sûr tu goûteras mes plats, tu veux essayer ? »

J’ai remarqué qu’il avait des similitudes avec les enfants, comme le fait qu’il ne tient pas en place ou cette serviette, encore quand il était dans les douches avec moi et qu’il s’est mis dos à moi pour que je ne le voie pas ? Que de petits gestes et pourtant il arbore toujours un visage si peu expressif, un peu comme moi. J’espère que je lui ferais le même effet et qu’il me sourira de toutes ses dents, il n’y a pas de raison qu’il se prive étant donné comme ça se fait naturellement de mon côté.

Je lui tends un de mes bols de sorte qu’il puisse y mettre ses propres baguettes, ce n’est pas très propre, mais ça n’a aucune importance, j’ai décidé que nous serons amenés à partager un peu de salive... d’une façon autre.  Je souris en pensant à cela et lui vole un de ses bols en dessous, pour faire de même. Je crois que le peu de clients qu’il y a nous regarde et peut-être qu’on leur a donné l’idée d’en faire autant ? Après tout, on ne va pas au restaurant avec un parfait inconnu... enfin, presque, n’est-ce pas ? Je me fiche du regard des autres, je suis bien avec lui, je n’a aucune honte.

« Oh c’est très bon ! C’est finalement le canard que tu as choisi, je regrette maintenant, c’est délicieux ! Mais ce que je mange est aussi bon, n’est-ce pas ? »

Je m’empresse de goûter d’autres mets que j’ai commandé, laissant la sauce translucide s’affairer un peu trop sur mes lèvres que je viens mouiller de ma langue. Je le vois manger avec appétit et ça me fait Plaisir comparé à la cafétéria de l’école où nous n’avons pas beaucoup mangé. D’ailleurs, lui aussi à de la sauce... il a vraiment de la chance que je sois conscient du peu de monde qu’il y a... il serait passé à la casserole ! À défaut de pouvoir faire ce dont j’ai envie, je m’approche un peu trop prêt sans doute et lui essuie la lèvre à l’aide de mon pouce, me replaçant ensuite comme si de rien n’était en lui souriant. J’espère qu’il ne sera pas offensé de mon initiative et au pire, je n’aurais qu’à lui ressortir ses belles paroles concernant le tatouage.

On met peu de temps à terminer le repas, nous avons bien mangé, et ce, en silence ou presque. Je veux payer ma part, mais cette fois c’est lui qui m’en empêche et il manque même de s’embroncher sur ma chaise. Je le laisse faire et donne un peu de pourboire dans ce cas. C’était un vrai festin, je me sens coupable ! Il y a une énorme différence entre une petite télé et un casque de marque et tout un repas de deux personnes ! Surtout qu’on a vraiment commandé beaucoup de choses !

« Je prendrais des cours de cuisine pour pouvoir te cuisiner des bons plats jusqu’à la fin de l’année, c’était vraiment trop d’avoir tout payé, je m’en veux »

Je le tire doucement et lui sourit avant de l’embrasser sur la joue, près de la lèvre, l’air de rien, pendant que personne ne regarde, notre table est quand même isolée et j’en profite le temps que je peux. Un maigre remerciement, mais un énorme soulagement pour moi et mon petit coeur qui bat si fort. Je m’en veux un peu trop... et c’est sa punition d’avoir été si généreux. Aussi, je mets ses paroles à exécution, même s’il ne s’en doute peut-être pas.

Nous attendons les bières, sagement, mais je redoute de me dévoiler un peu trop et surtout concernant mes sentiments grandissants à son égard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 43
★ here since : 19/10/2013


MessageSujet: Re: don't resist to me ♥   Dim 15 Déc - 21:03

Don't Resist to me ♥
ShunYuan & Jia Shuai



On laissera notre caddie à la consigne et on ira faire un tour au super marché? Il m'a vraiment tenté avec son histoire de chocolat, je suis entrain de réfléchir à comment aller en acheter sans risquer de se faire voler par de pauvres abrutis. Même sur cette île il y a des personnes malhonnêtes.

"Je sais pas, peut être une phrase je ne suis pas très dessin..pas de couleur non plus. Non j'aurai voulu sur le haut du torse! parce que je suis tout blanc et que j'ai une légère excavation alors j'aimerai..la voilée un peu?"

Oui détourner l'attention de se défaut; et puis j'ai toujours éprouvé une certaine fascination pour ces choses là ,pour moi c'est une forme d'art tout aussi appréciable que la peinture ou la photographie. J'aimerai quelque chose de discret ,que seul moi et ma future copine pourrait voir et peut être même apprécier.
Je passe une main sur la partie de mon torse qui est découvert par ce haut assez échancré, je souris rêveusement quels mots j'y verrai bien tracés? Une parole de chanson? Une partition de musique? Je n'en sais trop rien, j'ai besoin de réfléchir et de tester pour franchir le pas .
Les plats sont enfin apportés, j'en porte plusieurs bout dans le bol de Shun sans lui demander son avis et me mets à ricaner quand je le vois loucher désespérément sur mon assiette. Il regrette de n'avoir pas pris les mêmes plats j'en suis certain aha. Qu'il ne s'en fasse pas trop ,nous reviendrons bientôt et cette fois il pourra manger en entier un canard comme celui-ci.
Je suçote les os des ailes en le laissant récupérer mon petit récipient ou reposaient jadis deux feuilles de choux chinois qui m'ont servit à accueillir des oignons grillés et des tranches de lards revenues à la sauce soja. Il me dépose pas mal de nourriture tout en se servant dans les bols qui me font face. On fait notre petite salade , je souris amusé quand il s’exclame que tout est bon, j’approuve en hochant la tête j'adore vraiment la nourriture de mon pays.

"Oui je veux tout gouter !Mais je n'aime pas trop la nourriture épicée et tout les légumes trop étrange tu sais ,ceux qui ont des têtes bizarres."

Je ris en me souvenant avoir déjà croqué dans une citrouille quand j'étais petit. Je n'avais jamais gouté à quelque chose d'aussi mauvais et à présent j'y vais limite à reculons. Quand j'étais petit j'étais très curieux j'étais même capable d'aller fourrer mon nez dans le sac à croquette pour chat si on m'en avait laissé l'occasion. J'étais un peu idiot , je m'étais absolument tout à la bouche et ça m'a valu pas mal de remontrance de la part de ma mère .
Je décapsule ma bière et fait de même avec la sienne ,je lui souris gentiment en venant même à le servir, je ne pense pas qu'il aurai but directement à la canette alors. Son doigt passe au dessus de ma lèvre, je secoue la tête mais me laisse faire ,j'y suis habitué ma mère me le faisait à chaque repas . Je pense qu'elle m'a trop materné mais j'en avais besoin ma mère me manque mon père aussi. Je n'ai jamais pu vraiment profiter d'eux , avec tout leur déplacement et le fait que j'ai passé de nombreuses années dans d'autres villes, en internat ...

"Tu iras prendre des cours? Tu n'auras pas le temps avec la fac et puis c'est mignon si tu suis les recettes dans les bouquins."

Oui je n'ai pas envie qu'il perde du temps et de l'argent , il n'aura pas besoin de leçon j'en suis certain! et j'ai envie de jouer au commis ça risque d'être drôle mais il va devoir être vigilent parce que ça m'arrive de confondre le sel et le sucre! Je sursaute quand je le vois ramasser la note, sans réfléchir je la lui arrache des mains et survole la liste des prix avant de tomber sur le total. C'est très raisonnable pour tout ce que nous venons de prendre .
J'extirpe mon porte feuille de la poche arrière de mon pantalon et enfonce ma carte bleu dans le terminal. Je tape mon code et récupère ma carte et la petite note que me tend la serveuse avant de s'éclipser .Je ramasse ma canette de bière et on quitte le restaurant , juste avant que mes mains ne se posent sur le caddie je sens la bouche légèrement humide de Shun se poser aux coin de mes lèvres .Je reste un instant interdit ,il me remercie je crois pour avoir payer le repas mais...Je lui accorde un bref sourire suivi d'un coup d'épaule léger . Je ne suis pas très gêné c'est juste que ..c'était inattendu? Il n'a pas du faire attention j'ai un petit visage on me l'a toujours dit alors voilà l'espace entre mes lèvres et mes joues n'est pas très grand. Je pousse le caddie alors que Shun se trouve de l'autre coté.

"On se promène un peu, on va au carrefour et après on rentre?"

Je ne veux pas lui dire mais je commence à fatiguer je suis un garçon qui se dépense seulement en intérieur ,qui ne se plains pas pour autant mais qui apprécie la chaleur d'un foyer . J'aurai bien aimé être un Indiana Jones à la chinoise mais je me contenterai du professeur tournesol .
Je m'arrête et viens enjamber le charriot et m'installer dedans. Shun m'a aider à me hisser, ses mains se sont poser sous mes fesses et il m'a propulsé à l'intérieur . Je ris en me crispant quand le caddie avance tout seul sous l'élan .

"Merci ! Allez hu ! allons-y!"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 102
★ here since : 19/10/2013


MessageSujet: Re: don't resist to me ♥   Dim 15 Déc - 22:46

Don't resist to me ♥
Wang Jia Shuai & Han Shun Yuan

Jia Shuai m’explique qu’il voudrait cacher une partie de son torse et un instant, j’étais sur le point de dire que je ne pouvais pas juger car je n’avais pas eu l’occasion de voir, mais je me suis abstenu. Il aurait surement pensé que j’ai des vues sur lui, et pour l’instant je fais déjà assez de dégâts comme ça inconsciemment, même si c’est vrai, je ne veux pas aller trop vite non plus. Je me mords la lèvre et acquiesce légèrement.

« Je suis sur que tu es très bien comme tu es, on a tous des défauts et ils font parties de nous, je dirais même que certaines fois ils sont nos charmes. Et puis un torse... tu as l’air musclé, assez pour qu’on ne remarque pas ce défaut dont tu parles, surtout que... je suis sur que ça n’en est pas vraiment un. »

Il pourrait faire des montagnes de tout ce que je viens de dire, et me dévoiler d’autres défauts que pour moi, il sera parfait, tout simplement. Je me mords la lèvre et souris alors qu’il goûte à quelques plats et que je le fais en échange, la prochaine fois je commanderais la même chose que lui, exactement ! Il révèle aussi ne pas aimer les légumes étranges et les plats épicés, je crois qu’il me l’avait déjà dit. Je n’en suis pas tellement fan non plus, excepté des légumes.

« Oh, pour les légumes, il n’y en a pas beaucoup dans mes plats, ou bien on les connait et ils sont excellents pour la santé ! Je n’aime pas manger trop épicé non plus alors tu peux tout goûter il n’y a aucun risque ! »

Je retiendrais le fait qu’il n’aime pas trop ça, pour mes escapades nocturnes dans les cuisines de l’école ou dans mes cours. Quand je lui confis à ce propos, il me dit ne pas vouloir que je paye trop cher et que c’est surement mieux d’apprendre avec des recettes dans des livres, sans doute, mais il faudrait que j’aie le langage adéquat. Je ne vais pas vérifier chaque mot sur internet à cause de mon ignorance dans le domaine.

Il ne dit rien quand j’essuie sa lèvre et ça m’encourage à poursuivre, si bien que lorsque je veux payer, il ne me laisse pas faire et que je prends cela pour prétexte à l’embrasser... sans vraiment le faire. Là, il ne dit plus un mot et me demande si on fait encore un tour avant de rentrer, je réponds que oui et l’aide à monter dans le caddie... en le touchant, malheureusement, de quoi me faire frissonner, c’est peu en apparence, mais pour moi, beaucoup trop. J’ai déjà hâte de prendre une douche, trop d’émotions dans la journée pour mon pauvre petit coeur ! Et énormément de frustration aussi !

Je ris en l’accompagnant dans le supermarché du centre commercial, on choisit un chocolat tout en savourant nos bières qu’ils nous ont laissées parce qu’on n’avait l’air prudent et surtout parce que Jia Shuai est dans le caddie. Ils auraient pu nous prendre pour des idiots, mais j’ai donné comme explication que c’était plus prudent qu’une seule personne se balade dans les rayons avec sa canette et ça leur a bien plu. D’autant plus que la branche technologique est réputée pour être assez calme en grande généralité, une chance !

« Je pense que celui-là est bien, il n’est pas trop fort. Tu préfères quels chocolats toi ? Noir, blanc, aux noisettes ? Dis-moi tout ! D’ailleurs, le chocolat est un aphrodisiaque, mais ça n’était pas l’intention de choisir une tasse de chocolat pour notre soirée ! »

Je me sens un peu idiot de vouloir me justifier, je n’aurais jamais dû dire ça, je crois que l’alcool me fait quand même parler plus que de coutume, mais j’en suis pleinement conscient et c’est trois fois pire, comme si je ne pouvais pas m’arrêter ! Je me mords la lèvre et avance plus doucement dans le rayon pour le laisser me stopper quand il y a quelque chose de convenable à ses yeux. Je m’y connais aussi, surtout quand il s’agit de chocolat pour des chocolats chauds. Il s’agit de bâtonnets avec des blocs que l’on laisse fondre dans le lait. Je le laisse un instant d’ailleurs, en tirant quand même sur le chariot pour pouvoir l’avoir dans mon champ de vision et surtout garder une main dessus et me penche pour récupérer un pack de lait, histoire de ne pas nous casser la tête à le faire avec de l’eau, ce qui est faisable, mais beaucoup moins délicieux ! Je souris et laisse pendre mes mains en faisant avancer le caddie avec la force de mes avant-bras, de quoi le faire sourire et pouvoir l’embêter en passant parfois mes mains dans ses cheveux.

« hm... je pense qu’on peut rentrer maintenant qu’on a tout, non ? Oh, du popcorn, tu en veux peut-être ? »

C’est pour nous deux, mais j’ai bien l’intention de prendre ma revanche, comme un petit jeu à qui payera le plus vite. Je souris et me précipite vers le rayon des aliments en boite, et comme il n’y a personne, je fais glisser le chariot lentement en m’agrippant dessus. Puis quand je l’ai senti penché, je suis descendu.

« Ah, ils sont là ! Ceux-là sont géniaux, on peut les faire à la poêle c’est beaucoup plus drôle, qu’est-ce que tu en penses ? »

Je finis ma bière que j'ai vidé d'une traite, essaye de ne pas trop parler en me retenant, quitte à ce que cela devienne suspect, la seule information que je veux bien divulguer c'est que je parle beaucoup trop quand je bois ne serait-ce qu'une goutte ! Mais je pense qu'il voudra l'utiliser contre moi, j'aurais fait la même chose plus par malice et parce qu'on se connait peu et qu'on ne devrait rien se cacher d'énorme l'un pour l'autre. Sauf que là, j'ai gros à cacher, comme mon béguin... et j'espère qu'il ne sautera pas sur l'occasion. D'un autre côté je me demande si c'est son genre, il est vraiment très gentil. Il suffirais que je lui dise de ne pas me pousser pour qu'il ne le fasse pas... mais je n'ai pas envie d'effectuer cette requête, il devrait la comprendre de lui-même. Rien n'est encore dit pour l'instant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 43
★ here since : 19/10/2013


MessageSujet: Re: don't resist to me ♥   Lun 30 Déc - 23:55

Don't Resist to me ♥
ShunYuan & Jia Shuai



Je sirote ma boisson, les yeux grands ouverts je ne rate rien des illuminations de noël qui ont été installées dans tout le magasin. De mon poste d'observation,le fond du caddie que mon ami très généreux pousse sans se plaindre, je peux sans problème profiter de cette petite excursion en magasin sans avoir à marcher ni me fatiguer. Parfois je tends le bras, juste pour lui montrer le chemin à suivre. Je ne me retiens pas de rire quand il bougonne, les virages que je lui fait prendre sont souvent assez étroit et c'est pas facile à manier ce genre d'engin. Je repose ma canette serrée entre mes pieds pour avoir les deux mains libre et lève le nez haut quand il s'arrête au rayon confiserie, c'est le paradis ~.

à genoux dans le chariot je prends appuie sur le bord en acier ,faisant trembler dangereusement le panier sur roulette.
color=#990099]" Oh je ne connais pas ces petites cuillères..J'en veux! prenons une de chaque,je veux tout gouter! Il me reste de l'argent pour finir le mois, mes parents me donnent une certaine somme plus ce que j'ai gagné en travaillant cet été . Allez dis oui.."[/color]

Tout les petits sachets fermés par un ruban de différentes couleurs sont à présent prisonniers de mes mains féminines. J'affiche une petite moue boudeuse, je veux le faire céder mais avec mes yeux de caméléon et mon nez de piaff, ça ne vas pas être chose facile.
J'ai noté que nous rions beaucoup plus facilement depuis que nous avons quittés le restaurant, je crois que nous avions besoin de partager un pareil moment pour nous rapprocher un peu plus. Au Diable les convenances, je me sens bien prés  de lui, en compagnie d'un ami.

Aphrodisiaque? Non je n'en suis pas certain, mon père était médecin et oui il avait reconnu les vertu revigorante du gingembre mais rien n'avait découlé de ses expériences sur le chocolat et ses effets. Même si la véracité de ses propos n'étaient pas fondée , je me mis à glousser bêtement et même à rougir quand l'idée d'avoir une érection en présence de mon ami me vient en tête. C'est vraiment quelque chose d'horrible, comme tout ces cauchemars qu'on ne souhaite plus faire, ceux où l'on se retrouve tout nu au milieu d'une salle de cours...Bouh j'en ai froid dans le dos!

On reprend notre folle aventure, mes mains emprisonnent les siennes présentent sur mes épaules,je joue avec ses doigts, les tords sans trop lui faire mal , du moins je l'espère, et les mordille même un peu ,rien qu'un peu. J'aime ce mélange entre dureté et tendresse de la chair, ça m'a toujours amusé et calmé. Quand j'étais petit je me mordillais l'avant bras, comme pour me faire les dents, je n'en ai gardé aucune cicatrices car je ne serrais pas très fort les machoires. J'apprécie cette texture unique, oui je suis spécial mais ça ,tout le monde le sait.

"Je veux des bonbons!"

Je me remue d'avant en arrière, les jambes croisées, j'ai lâché ses poignets et à présent j'essaye de faire rouler le charriot jusqu'au bon rayon sans penser que ce dernier pourrai causer beaucoup de déga . Je m'en moque je veux mes bonbons!
L'alcool me rend puéril, je sais pertinemment que je ne dois pas en abusé si je ne veux pas risquer de saouler ceux qui sont resté sobre. Mais j'avais vraiment envie de paraitre cool et adulte devant ce nouvel ami. Sans trop savoir pourquoi d'ailleurs...
J'acquiesce sans trop faire attention, je suis penché au dessus du sol le ventre découvert contre les grillages de mon trône sur roue. Je choppe plusieurs paquet de mes sucreries préférées et joins au tout deux trois autres nouveautés que je n'ai pas encore eu le temps de tester. Juste à coté ce trouve les sodas j'ai juste à migrer vers l'avant de mon navire pour me saisir d'un pack de canette. Voilà, là on peut reprendre la route!

"En avant toute mousaillon!"

Je ris quand il accélère, je me cramponne bien mais l'encourage à ne surtout pas arrêter .On arrive dans l'allée central et là on se calme direct. Je descends pour que les gens arrêtent de me regarder d'un mauvais air et on rejoint tranquillement les caisses, côte à côte.

"J'aimerai pouvoir me téléporter, je suis beaucoup trop fatigué."

Je me plains pas mal quand je bois mais après tout c'est vraiment le cas. J'aimerai pouvoir m'étendre dans mon lit ,que ma peau sente bon le gel douche et que Baiyun vienne s'allonger juste au dessus de ma  tête. Ses plumes me servent de couvre chef, c'est à la fois apaisant et réchauffant ~. Une vraie petite bouillotte.
On dépose tout nos articles, on règle ensemble cette fois puis une fois les sacs en main on rejoint l'extérieur, poussant toujours ce charriot chargé par nos récents achats. J'arrive à caler quelques une de nos provisions dans ma besace mais je sais d'avance qu'on sera chargé comme des mules au retour.

"J'ai pas envie de porter..dans le bus, ce sera une horreur ."

Je devine qu'on aura pas de place  assise, super.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: don't resist to me ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

don't resist to me ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Défi] I can't resist to sweet
» thialyn ✦ I can resist everything except temptation (terminé)
» I was born to resist, no to be abused - Jez
» I hear them, in my head... They're too strong, i can't resist... resist to...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
paradise :: ❀ that's your new life :: the city-