AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ARRIVÉE DU PREMIER ÉVÉNEMENT !
pour plus amples informations dirigez-vous ici ! ♥

Partagez | .
 

 Byul Na Yung ● erase the past for a new life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gwahag

avatar
★ messagi : 46
★ here since : 16/10/2013


MessageSujet: Byul Na Yung ● erase the past for a new life   Mer 16 Oct - 19:27

You raise me up... To more than I can be
─ Josh Broban (♫ You raise me up)


carte d'identité
hey you ! je me présente, byul na yung (de mon vrai nom wu meilan), un bel individu de sexe masculin de 21 ans. eh oui ! je suis bel et bien né il y a si longtemps, soit le 11/05/92. ça te surprend, n'est-ce pas ? ça t'intéresse sûrement aussi de savoir que je suis d’un statut financier bon, mais je sais que ce qui t'intrigue le plus est de savoir que je suis... homosexuel ? ! tadam ! un peu plus et j'oubliais de dire que je viens de Xi’An et que je suis d'origines 100% chinoises. oui bon, sinon je partage une grande ressemblance avec kim ki bum (key – shinee) et je suis bien au courant, merci d'éviter de me le faire remarquer pour la centième fois.
boîte identitaire
i am a...
gwahag yeonyege jigwoon


liste de mots qui me décrivent le mieux
prudent – têtu – fidèle – rancunier - patient – possessif – intelligent - froid – travailleur – peu bavard – sensuel – jaloux – attentionné – hautain – câlin – narcissique – romantique – franc – dévoué

voici ma petite histoire
On pourrait croire que Meilan est véritablement né sous une mauvaise étoile. Qu’y a-t-il de pire que de ne pas être désiré par celle qui vous porte pendant neuf longs mois en son sein ? En effet, tombée enceinte à 17 ans et ayant fait un délit de grossesse, sa génitrice (car il ne l’a jamais appelé « mère ») vit toute sa vie s’écroulée lorsqu’on lui annonça qu’elle allait mettre au monde un petit garçon. Etant trop tard pour avorter, elle du donc garder l’enfant, sans en connaître le père. Ses parents ne l’aidèrent guère, trop choqués d’apprendre la non virginité de leur fille unique qui leur semblait jusqu’alors si pure. Ce fut donc par contrainte qu’elle lui donna la vie, et le garda, ses parents lui interdisant formellement de le placer en orphelinat ou autre organisation. Elle s’occupa donc du nourrisson avec un certain retrait, ne lui procurant nul genre d’affection. Elle lui en voulait bien trop de ruiner sa vie d’étudiante. Néanmoins, durant son enfance et même ses premiers mois, elle n’hésitait pas à le laisser à sa grand-mère maternelle (bien trop gentille) de s’occuper de lui pour pouvoir sortir en boîte ou encore folâtrer avec différents garçons. Malheureusement pour elle, cette femme au cœur sur la main quitta ce monde dans la sixième année du garçon, ce qui allait marquer le début d’un long enfer pour lui. En effet, bien qu’adorable, poli et intelligent, il agaçait sa génitrice pour des raisons qui lui étaient inconnues. Elle détestait tout chez lui : son innocence, son sourire niais, sa joie de vivre. Alors qu’elle, elle avait dû se mettre à travailler pour le nourrir et lui payer l’autre moitié des frais d’écoles que ses parents ne payaient pas. Grandissant sans amour maternelle et sans père, Meilan faisait néanmoins son possible pour lui plaire. Mais en vain. L’indifférence continuait. Et lorsque ses grands-parents quittèrent la Chine pour les Etats-Unis à ses onze ans, il sentit bien que tout allait changer. Malheureusement, il ne se trompa pas. La femme devint bien plus impulsive qu’auparavant, mais aussi irresponsable. Il manqua plus d’une fois l’école, rata des repas qu’elle ne lui donna pas, se prenait une gifle dès qu’elle n’acceptait pas un simple propos de sa part ou bien une note à l’école qu’elle trouvait mauvaise. Ce fut bien pour cela que le garçon devint plus intelligent que les autres de son âge, faute de redoubler d’effort et travailler bien plus. Les coups, c’était facile de les cacher, mais le fait d’être phobique du noir, non. La raison ? Tout cela qu’elle l’enfermait dans un minuscule placard à balais sans lumière lorsque, d’après elle, il était trop agaçant et insupportable. Il vous donne de la peine, n’est-ce pas ? Mais attendez avant de la détester. Car le summum arriva à l’adolescence de Meilan. En effet, malgré sa sous nutrition et les coups qu’il recevait, il devenait un très beau jeune homme. Des traits fins, une peau douce et parfaite, des lèvres rose bonbon, des cheveux soyeux et noir ébène. Bref. Un véritable petit apollon. Et bien évidemment, elle ne put faire autrement que le remarquer. Et cette beauté, elle en était morte de jalousie. Alors, elle opta pour une solution radicale : enfermé le garçon chez eux. Le jeune Wu n’alla donc jamais au lycée, ayant les cours via correspondance car elle avait fait parvenir à leur entourage qu’il avait une grave maladie et qu’il ne pouvait plus sortir dehors. Pour ne pas mentir, le nombre de fois où il sortait à l’extérieur par an se comptait sur les doigts d’une main. Mais il ne disait rien, par peur de retourner dans le placard ou de recevoir des coups bien plus douloureux encore. Elle lui rasait les cheveux, lui épilait entièrement les sourcils, lui donnait des vêtements miteux, lui coupait les ongles bien court même quitte à le blesser, ne lui donnait aucun soin pour la peau. Tout cela pour l’enlaidir le plus possible. Mais en vain. Le jeune homme tuait sa tristesse et son envie de mourir en s’acharnant dans les cours et les livres, mais avec une large préférence pour l’anglais et les sciences. Trois longues années se déroulèrent ainsi, jusqu’à ce fameux jour dans sa dix-neuvième année, où son culot et sa soif d’en finir le sauvèrent. Ils étaient à Pékin, sa mère étant obligé de s’y rendre et de l’emmener avec lui. Alors qu’ils étaient dans les rues en taxi en direction du rendez-vous de sa génitrice, il profita d’un énorme et long embouteillage pour quitter le taxi précipitamment et courir le plus rapidement possible, même s’il ne savait pas où aller. Bien évidemment, le conducteur et la femme tombèrent des nues et ne comprirent en rien en l’instant. Mais finalement, elle ne fit aucune recherche. Car, nous ne pouvons le cacher : elle était bien contente d’être enfin débarrassé de ce « fardeau (comme elle l’appelait) qu’elle trainait depuis des années ». A ses proches, elle expliqua simplement qu’il s’était noyé et qu’ils n’avaient pas pu retrouver son corps. De son côté, Meilan, totalement perdu dans cette ville, y resta quelques jours, à errer et voler pour se nourrir. Et finalement, il embarqua clandestinement, pour une destination qu’il lui était inconnue. Et c’est ainsi que notre fugueur posa pied en Corée du Sud, à Busan, avant de partir le lendemain même avec des hippies pour Séoul. Ce fut eux d’ailleurs qu’ils l’initièrent très rapidement à cette langue qu’il entendait pour la première fois et ne comprenait absolument rien. Dans la capitale coréenne, le jeune chinois n’eut d’autres choix que de vivre tel un mendiant, caché dans les ruelles, en plein automne. Pour manger, il comptait soit sur la rare générosité des gens ou leur pitié face à son état si pitoyable, soit au vol. Dormir à même le sol, cela ne le dérangeait pas, comme, de toute manière, il n’avait pas de lit dans son ancienne chambre. La seule chose dont il avait peur et qu’il fuyait plus que tout, c’était les alcooliques, avec leur comportement si imprévisible. Cette situation dura presque cinq mois. Car finalement, un ange véritablement tombé du ciel lui tendit la main. Son Hyeon Jun. Dès que ses yeux se plongèrent dans ceux si magnifiques de cet homme alors inconnu, il sut que jamais il n’allait pouvoir oublier cette personne, et que grâce à elle, sa vie allait changer.

En effet, le châtain l’emmena avec lui chez lui, lui fit prendre un bon bain, l’habilla avec de chauds et confortables vêtements, lui brossa ses cheveux qui repoussaient péniblement, lui offrit le meilleur repas de toute sa vie. Et tout naturellement, comme pour le remercier de tout cela, Meilan accepta de lui parler. En anglais. Car lui ne comprenait pas un nom coréen, et c’en était de même pour l’autre jeune homme vis-à-vis du chinois. Oh, bien évidemment, il ne lui raconta rien en détails, juste qu’il n’avait pas de famille et qu’il venait de Chine. Ses cicatrices, toujours visibles, Hyeon Jun eut la politesse de ne pas ne parler. Après quelques jours, ce jeune homme l’emmena pour lui faire faire une carte d’identité. Malheureusement, il lui fallait un nom coréen pour résider dans le pays. N’ayant aucune idée de comment tout cela fonctionnait, il accepta la proposition du fils Son. Et celui-ci lui donna donc un nouveau nom, qui signait définitivement sa nouvelle vie. Byul pour qu’il brille comme l’étoile, et Na Yung pour sa beauté telle une fleur. Un nom certes un peu féminin, mais dont notre jeune homme est extrêmement fier. Par ailleurs, il s’installa, non sans gêne, chez son protecteur, qui était alors en couple. Il faisait son possible pour être le plus discret, étant de manière calme et pas bavard, faute du traitement reçu par sa génitrice. Il apprenait le coréen dans son coin, les laissant vivre, bien que, rapidement, le courant ne passa pas entre le petit ami du fils Son et lui. Bien vite, il comprit que c’était de la jalousie, car plus les joues passaient, plus il s’attachait à son protecteur, des sentiments inconnus naissant en lui. Finalement, après trois-quatre mois depuis son installation, le couple se brisa. Et même si au fond de lui, Na Yung (car désormais, Meilan est mort) était content de cette rupture, voir la douleur et la tristesse prendre son aîné le rendait malade. Il détestait cela. Il haïssait cet homme qui avait osé briser ainsi le cœur de la personne à qui il tenait comme à la prunelle de ses yeux. Alors, tant que possible, il prit soin de lui, le cajola, le consola du mieux qu’il put. Et son amour à son égard n’en fut qu’accru. Par ailleurs, c’est dans cette période, surement pour amener un sujet plus joyeux à leurs discussions, que Hyeon Jun lui parla des pokemons. Lui contant leur existence, expliquant leurs spécificités, et autre encore qui offraient véritablement du rêve à notre garçon. Il n’avait qu’une hâte : les voir en vrai ! Mais avant cela, le second plus beau jour de sa vie arriva : de petits mois après sa rupture, le nord-coréen et Na Yung étaient sur le sofa, à parler de l’ex. Et alors qu’il le consolait, sans trop le voir venir, les deux jeunes hommes finirent par s’embrasser. Il ne put alors faire autrement qu’avouer ses sentiments jusqu’alors cachés. A sa grande surprise, ce fut réciproque. Et les voilà en couple. Chose alors totalement impossible pour le chinois, qui n’avait avant son aîné jamais reçu d’amour, sous n’importe quelle forme. Et par la suite, tout s’enchaîna rapidement, dans un doux et agréable bonheur. Son désormais petit ami lui montra les pokemons qu’il avait en sa possession, et lui proposa même de le rejoindre sur l’île Mirage, pour entrer dans l’école de dresseur, ce qu’évidemment, il accepta, avec à la fois excitation et anticipation. Il fit donc sa rentrée en Janvier et partage sa chambre de dortoir avec Hyeon Jun, son homme. Il a en sa possession trois pokemon qu’il chérit comme ses propres enfants et qui le lui rende bien ! Désormais, il file le parfait amour avec lui, bien que surement trop possessif envers lui… D’ailleurs, en sa présence, il est un véritable bisounours, alors qu’en dehors il se montre froid et presque inaccessible. Petit détail également important : il lui offrit sa virginité, et ce fut l’un des plus importants et beaux moments de sa vie, le plus âgé ayant été d’une tendresse sans égale. Vraiment, il était la meilleure personne de ce monde. Na Yung lui doit tout ce bonheur qu’il n’avait jusqu’alors jamais ressentit, et il ne cesse de lui témoigner sa gratitude et son remerciement par de petites attentions toues mignonnes. Il veut être le petit ami parfait, pour que jamais il ne se lasse de lui et le quitte. Car son aîné est à présent sa raison de vivre…

et pour finir...
Enfant non désiré de sa mère (délit de grossesse a 17ans) – né à Xi’An en Chine sous le nom de wu meilan - ne sait rien de son géniteur – a été violenté par sa génitrice jusqu’à ses 19 ans où il a fugué de Chine – a vécu plusieurs mois dans les rues de Séoul – a été sauvé par son hyeun jun qui lui a donné son nouveau nom – est en couple avec lui depuis 9 mois – rêve de devenir médecin pour pokemon – aime ses pokemons comme ses propres enfants – a la phobie du noir et est claustrophobe faute d’avoir été souvent enfermé enfin dans un placard à balais – considère ses deux vies bien distinctement – est taureau ascendant verseau – a une vue faible et porte des lentilles ou des lunettes – parle chinois lorsqu’il pense à voix haute ou jure – est bilingue mandarin et anglais – se montre froid et distant avec les gens de peur d’être à nouveau blessé – ne parle jamais de son passé.

ma merveilleuse équipe


azumarill ++ ophelia ++ femelle
Arrivé sur l’île, et ne connaissant strictement rien sur les pokemons, nous ne pouvons cacher le fait que Na Yung était très stressé quant à savoir quelle pokemon allait lui être assigné. Il espérait profondément ne pas en avoir un trop imposant ou bien avec un caractère trop fort.  Et quel ne fut pas son soulagement lorsqu’il vit Azurill, cette petite souris bleue absolument craquante. Un véritable coup de foudre se créa entre les deux. Nommant sa petite compagne Ophelia, il la traite depuis leur premier jour comme si c’était sa fille. Il lui apporte un amour dingue, et tous les deux sont devenus extrêmement complices. C’est tout naturellement que le pokemon évolua, pour être à présent une jolie Azumarill dotée d’un caractère fort agréable. Intelligente, combattante et câline. Na Yung en est totalement accro et reste avec elle dès qu’il le peut, pour la chouchouter et jouer avec elle.
zebibron/blitzle ++ teo ++ mâle
Teo est le dernier arrivant de l’équipe, et également le seul mâle. Ayant toujours désiré avoir un pokemon semblable à un cheval, il tomba presque sous le charme de ce blitzle, et c’est doute sa conviction et sa forte envie de le capturer qui le fit réussir. Dans les premiers jours, le jeune pokemon était plutôt distant, aussi bien vis-à-vis de Byul que des deux autres membres de l’équipe. Mais la tendresse et l’affection du chinois touchèrent Teo, qui malgré son côté dominant et fier, se laissa dressé. A présent, lors de combat, il est le premier à tout donner pour protéger son dresseur,  et même à l’impressionner. Têtus tous les deux, il leur arrive quelques fois de se prendre la tête, mais ils se retrouvent rapidement et leur lien n’en devient que plus fort à chaque fois.
chinchidou/minccino ++ mayli ++ femelle
Ce petit minccino est sans conteste la peluche de Na Yung. Ce dernier passe son temps à caresser la fourrure si douce du pokemon, qui, n’allons pas le cacher, adore cela. Etant son tout premier pokemon capturé, le chinois l’affectionne tout particulièrement. Surtout qu’au départ, il était partit pour capturer un type plante. Mais n’a pu faire autrement que de craquer pour cette boule de poils si mignonne, qui sait très bien user de ses charmes pour obtenir bien plus d’attention encore. Mayli est un peu la princesse de la team, adorant faire sa toilette et dormir dans des endroits douillets. Il lui faut son petit confort, et Byul trouve cela totalement adorable. Celle-ci a une vraie passion : les cheveux du jeune homme. Il n’est pas rare de la voir installée sur sa tête à jouer avec ses cheveux ou les mâchouiller gentiment.  Notre dresseur n’a qu’une immense hâte : qu’elle évolue en cinccino, ce pokemon qu’il trouve si magnifique et charismatique.

who's there
AYO WASSUP. Bon, à la base, my fab diva devait être mon dc, mais je ne peux résister à l’appel d’un couple avec mon ptit chou aka jaemiah ♥ /racontage de life off/ Donc, moi, c’est ryu, je pense que certain(e)s me connaissent déjà XD J’ai déjà 19 ans, orz, c’te vieillesse, et je suis inspirit avant tout ♥ Ensuite, j’ai l’honneur de vous annoncer que mon second compte sera cet homme tellement sweet qu’est leo de VIXX 8) ♥ Sinon, niveau rp, avec la fac c’est un peu hardcore haha mais je ferais mon possible è.é Pi voilà, aimez-moi huhu


merci de remplir ce qui suis pour le bottin ♥
Code:
■ kim ki bum ; <i>byul nayung</i>.


Dernière édition par Byul Na Yung le Sam 19 Oct - 21:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 28
★ here since : 12/10/2013


MessageSujet: Re: Byul Na Yung ● erase the past for a new life   Mer 16 Oct - 19:44

hey ben cpas trop tôt. D: welcome here love and good luck for ur fiche ♥️
you know i love you right so you don't need fourty lines of me being all greasy ew
termine tout ça qu'on aille rp wesh. iluuuu ♥️
ps ; le onkey c'est presque la vie, je clame que nous sommes sex.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mermaid bitch

avatar
★ messagi : 69
★ here since : 12/10/2013


MessageSujet: Re: Byul Na Yung ● erase the past for a new life   Mer 16 Oct - 19:47

j'ai plus hâte à ton compte avec l'autiste qu'à celui-là èé /pierres
c'est affectueux de traiter leo d'autiste. c'était déjà son surnom quand c'était mon préféré chez vixx D: faut fouetter alexe, c'est sa faute

ahem. ryuuuuu ♥️ \o/ ouelcome et blablabla. prends ton bacon gratuit  et tu connais le blabla traditionnel, pis j'ai encore moins besoin de te dire quoi faire en cas de pépin ~

ps: je tiens à dire qu'onkey, c'est mon couple avec appa. je vais plus jamais me sentir mal de faire du woogyu. voilà.

_________________


This one's for you and me, Living out our dreams. We're all right where we should be. Lift my arms out wide, I open my eyes And now all I wannna see is a sky full of lighters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 80
★ here since : 13/10/2013


MessageSujet: Re: Byul Na Yung ● erase the past for a new life   Mer 16 Oct - 20:06

c'est l'invasion shinee maintenant oo
welcome & bonne chance pour ta fiche ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the old grandma

avatar
★ messagi : 135
★ here since : 02/10/2013


MessageSujet: Re: Byul Na Yung ● erase the past for a new life   Jeu 17 Oct - 10:45

    oooh key ♥ on aura un lien avec mon tc èwé *sors*
    puis vivement ton dc aussi o/
    enfin bienvenue sur le forum & bon courage pour ta fiche ♥

_________________

    i'm telling the world
    every part in my heart i'm giving out every song on my lips i'm singing out any fear in my soul i'm letting go and anyone who ask i'll let them know. he's the one. to give all my heart a reason to fly, the one i can live for, a reason for life (c) telling the world by taio cruz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwahag

avatar
★ messagi : 46
★ here since : 16/10/2013


MessageSujet: Re: Byul Na Yung ● erase the past for a new life   Sam 19 Oct - 21:58

jae ♥ -> mianhae chou j'ai été longue orz. mais c'pour le bien èwé ♥ je t'aime aussi et najun va être THE cute couple du fo' èwé ♥

raie -> t'en fais pas il va arriver sweet leo *o* ♥ et pi t'as interet de t'en vouloir, woogyu c'est mon couple avec jae èé pff !!

ji hyo -> merciiiiiiiiiiiii ♥

dday -> omfg. olivia wilde. *jouit* OHWI JE VEUX UN LIEN AVCE HYUK *o* leoiraleviolerdanssonsommeil merci à toi ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
the old grandma

avatar
★ messagi : 135
★ here since : 02/10/2013


MessageSujet: Re: Byul Na Yung ● erase the past for a new life   Dim 20 Oct - 11:49

roh on touche pas à hyuk èé il est pur et innocent !


WELCOME
toutes nos félicitations, te voici enfin un individu officiel de l'école ! afin de te guider plus aisément, voici les endroits utiles où tu désirerais te rendre maintenant : fiche de liens, spécialisation scolaire & habitation/dortoir. n'oublie pas que tu peux également avoir le plaisir d'aller te divertir dans le flood, mais ne délaisses pas tes rps pour autant. si tu as la moindre question, n'hésites pas à venir la poser à un membre du staff, nous sommes là pour ça.

_________________

    i'm telling the world
    every part in my heart i'm giving out every song on my lips i'm singing out any fear in my soul i'm letting go and anyone who ask i'll let them know. he's the one. to give all my heart a reason to fly, the one i can live for, a reason for life (c) telling the world by taio cruz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Byul Na Yung ● erase the past for a new life   

Revenir en haut Aller en bas
 

Byul Na Yung ● erase the past for a new life

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» [Mai] Byul Leroy
» [Novembre] Byul Steampunk Rhiannon
» [Décembre] Byul Maya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
paradise :: ❀ start a new game :: présentations :: présentations validées-